La Vallée de la Seine XXL

Un corridor d'envergure européenne

28 novembre 2017

Les agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine, en partenariat avec l’État et les Régions Île-de-France et Normandie, ont organisé leur rencontre annuelle le mardi 28 novembre 2017 au Havre sur le thème : La Vallée de la Seine XXL, un corridor d'envergure européenne et mondiale

 

Quel est le positionnement de la Vallée de la Seine à l’échelle mondiale ?


Quelles sont les grandes mutations affectant les transports dans un monde économique globalisé ?


Comment le territoire peut-il relever ces défis, attirer et capter les richesses ?

 

Une semaine après que le Premier ministre, Édouard Philippe, et le Président de la Région Normandie, Hervé Morin, ont affirmé leur souhait que la France devienne l’une des portes de l’Europe continentale (lors des assises de l’économie de la mer, le 20/11 au Havre), les agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine  ont organisé une journée pour identifier les clés de réussite communes à la Vallée de la Seine, dans un monde en profonde mutation.

 

Près de 200 acteurs de la Vallée de la Seine (institutionnels, entreprises, universitaires…) ont assisté à l’événement organisé avec le soutien de l’État et des Régions Ȋle-de-France et Normandie. Ils ont été accueilli par Luc Lemonnier, Maire du Havre, Président de la CODAH et Président de l’AURH. 

 

Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région Normandie et François Philizot, délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine ont clos l’événement.

 

Télécharger le communiqué de presse publié à l'issue de l'événement

L'événement en vidéos

François Philizot et Antoine Frémont reviennent sur les enseignements du colloque La Vallée de la Seine XXL. 

Les directeurs des agences d'urbanisme expriment ensuite d'autres sujets de coopérations XXL à l'échelle de la Vallée de la Seine.

Les directeurs des agences présentent leur coopération et expriment les défis du territoire pour les années à venir.

Communauté de destins, connaissance partagée, coopérations, alliances des territoires, décloisonnement, défi économique, attractivité, emboitement des échelles.... Autant de défis pour la Vallée de la Seine que la coopération des agences d'urbanisme peut aider à relever.

Revivez la journée en écoutant les podcasts

[Ecouter] Accueil par Luc Lemonnier, Maire du Havre, Président de la CODAH, Président de l'AURH


[Ecouter] Présentation des agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine

 

[Ecouter] Table-ronde - Ports et corridors, la nécessaire adaptation aux évolutions du 21e siècle

 

[Ecouter] Table-ronde - Repenser les coopérations territoriales à de nouvelles échelles

 

[Ecouter] Intervention du grand témoin de la journée, Antoine Frémont

 

[Ecouter] Discours de clôture

  • Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président en charge des transports et des ports de la Région Normandie
  • François Philizot, délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine

Comment renforcer la Vallée de la Seine en tant que corridor européen et mondial ?

Les échanges de la journée ont permis d’apporter les points de vues complémentaires d’institutionnels, de représentants portuaires, d’acteurs économiques et d’universitaires sur les enjeux de développement de la Vallée de la Seine.

Transformation des chaînes de valeur, compétition accrue entre les corridors de transport, explosion du tourisme… les grandes mutations de l’économie mondiale constituent autant d’opportunités et de défis pour la Vallée de la Seine dans l’objectif de consolider et renforcer son positionnement aux échelles régionale, européenne et mondiale, de développer l’offre de ses ports et d’attirer des investisseurs valorisant ainsi son territoire.

En retrait aujourd’hui des premiers ports et corridors du monde, la Vallée de la Seine ne sera en capacité de créer davantage de richesse qu’en s’inscrivant dans des nouveaux réseaux de coopération qui dépassent largement ses limites. Les passerelles à consolider ou à créer avec d’autres territoires limitrophes ou plus éloignés constituent une des réponses pour faire face aux défis de la globalisation de l’économie.

La Vallée de la Seine est un territoire de projet inédit qui fonctionne en réseau. C’est par la mise en place d’alliances diversifiées qu’elle pourra trouver de nouveaux leviers de développement.

Déjà fortement structurée à l’intérieur de ses limites depuis plus d’une décennie, la Vallée de la Seine a tout à gagner à multiplier les coopérations avec les territoires voisins comme la région Hauts-de-France ou la région Grand Est mais aussi à des échelles nationales et européennes. 

L'ÉTUDE ANNUELLE

La Vallée de la Seine XXL, quel positionnement à l'échelle mondiale, européenne et inter-régionale

Dans un premier temps, le document présente le nouveau contexte mondial : 

  • les mutations de l’économie (fragmentation de la production, rééquilibrage Nord/Sud, saut dans le gigantisme, montée en puissance des corridors de transport, explosion du tourisme mondial), 
  • le positionnement de la Vallée de la Seine dans les flux portuaires et le commerce international ;
  • l’essor des croisières maritimes ;
  • l’organisation des territoires portuaires. 

Dans un second temps, il étudie comment la Vallée de la Seine peut s’adapter à ces transformations :

  • la structuration des acteurs ;
  • de nouveaux types de coopérations et des coopérations à plus grande échelle ;
  • l’impact potentiel du Brexit.

Télécharger l'étude complète (20 Mo) 

Télécharger la synthèse de l'étude (document 4 pages)

LE DÉROULÉ DE LA JOURNÉE

10h : Ouverture et accueil café


10h30 : Accueil par Luc Lemonnier, Maire du Havre, Président de la CODAH, Président de l'AURH


10h45 : Présentation de l’étude menée par les agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine

La Vallée de la Seine XXL, quel positionnement à l'échelle mondiale, européenne et inter-régionale ?


11h15 :  Ports et corridors, la nécessaire adaptation aux évolutions du 21e siècle

Table-ronde

  • Bruno Delsalle, directeur adjoint, AIVP (Association internationale villes et ports)
    Les conséquences du gigantisme dans les villes portuaires et les territoires traversés par les flux, quels défis pour demain ?
  • Lydia Mykolenko, Responsable des études fret et logistique, IAU Ȋle-de-France
    Le positionnement de l’axe Seine au sein de la vision BRI (Belt and Road Initiative)
  • Jérôme Verny, Docteur en géographie, NEOMA Business School
    Comprendre le développement des corridors Europe/Asie
  • Olivier Ferrand, Directeur de la stratégie et du développement, Haropa


12h30 : Cocktail déjeunatoire


13h30 :  Repenser les coopérations territoriales à de nouvelles échelles

Table-ronde

  • Sebastian Loew, Architecte, urbaniste, consultant et enseignant membre du Urban Design Group, Londres
    Du cas de Thames Gateway à la mégalopole Londres/Paris
  • Emilie Gravier, Directrice du développement et de la promotion portuaire, Port Autonome de Strasbourg
    La place des ports dans les nouvelles formes de coopérations territoriales ?
  • Jean-Luc Léger, Président, CESER Normandie
    L’action conjointe des CESER Ile-de-France / Normandie / Hauts-de-France : vers de nouvelles coopérations ?
  • Brigitte Fouilland, Directrice exécutive, Ecole urbaine de Sciences Po
    Gouvernance territoriale et partenariats public/privé, les nouveaux enjeux ?

 

14h45 : Intervention du grand témoin de la journée
Antoine Frémont, directeur scientifique adjoint de l’IFSTTAR


15h30 :  Discours de clôture

  • Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président en charge des transports et des ports de la Région Normandie
  • François Philizot, délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine

 


16h : Fin de l’événement

 

 

La journée a été animée par Jean Dumonteil

 

 

Les intervenants

Grand témoin de la journée - Antoine Frémont, directeur scientifique adjoint de l’IFSTTAR

Antoine Frémont est agrégé de géographie, docteur habilité à diriger des recherches en géographie. Il a été maître de conférences à l'Université du Havre de 1995 à 2005. Il a occupé la fonction de chargé de mission aménagement du territoire à Réseau Ferré de France (devenu SNCF-Réseau) de 2011 à 2015. Il est membre du conseil scientifique du think tank TDIE. 

Ses travaux de recherche portent sur le transport maritime et la logistique, plus spécifiquement la conteneurisation en lien avec la mondialisation et la métropolisation. Il est l’auteur de l’ouvrage Le monde en boites

En 2015, il a publié en collaboration avec Laetitia Dablanc La métropole logistique (Armand Colin) et une documentation photographique consacrée aux Espaces maritimes (La Documentation française). 

>> Table-ronde du matin

Bruno Delsalle, directeur adjoint, AIVP (Association internationale villes et ports)

Bruno Delsalle a consacré une grande partie de sa vie professionnelle au développement des villes portuaires et à la reconnaissance de leurs spécificités et de leurs atouts. Il participe ainsi activement en 1989 au démarrage de l’AIVP qui allait devenir au fil des ans pour les villes portuaires le réseau mondial de référence sur la thématique des enjeux et de la relation ville port. Ce réseau représente aujourd’hui plus d’une centaine de villes portuaires dans le monde parmi lesquelles : Anvers, Durban, Vancouver, Buenos Aires, Ningbo, etc.

Géographe maritimiste et diplômé de l’Institut Portuaire d’Enseignement et de Recherche (IPER) du Havre avec une spécialité en logistique et commerce international, il contribue à l’intégration progressive de la dimension économique au sein de tous les événements internationaux de l’AIVP.

A la fin des années 90,  il en devient le directeur général adjoint, et pilote à ce titre l’ensemble de la gestion administrative de ce réseau ainsi que toute la logistique événementielle à raison de deux à cinq événements internationaux par an, répartis sur les cinq continents.

Bruno Delsalle a participé aussi bien en tant qu’intervenant que rapporteur et animateur à de nombreuses conférences et manifestations internationales. Il a codirigé en 2014 l’ouvrage Port City Governance publié par la Fondation Sefacil.

Ces dernières années, il porte activement auprès des adhérents de l’AIVP trois axes de travail novateurs pour les villes portuaires : les énergies marines renouvelables, l’écologie industrielle et la logistique urbaine. Autant de thèmes qui seront repris du 11 au 14 juin 2018 lors de la 16e Conférence Mondiale Villes et Ports organisée dans la ville portuaire de Québec (Canada).

Lydia Mykolenko, Economiste transport – Expert fret et logistique, IAU Ile-de-France

Titulaire d’un doctorat de troisième cycle en géographie économique, Lydia Mykolenko a travaillé pendant 20 ans en bureau d’études sur les problématiques de stratégie de développement territorial et sur les études d’évaluations socio-économiques de grandes infrastructures de transport.

En 2002, Lydia Mykolenko a rejoint l’institut d’aménagement d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU) en 2002. Elle y est en charge des études de transport de marchandises au Département Mobilité et Transport (étude thématiques, missions transversales pour le volet fret, participation à des missions internationales - élaboration du schéma directeur du Grand Casablanca, du Grand Hanoi et de ceux de Tanger et Tétouan, participation à l’élaboration du schéma national urbain de l’Ethiopie et du schéma d’aménagement du territoire du royaume d’Arabie Saoudite).

Depuis 2006, elle est en charge du cours de transport de marchandises à l’université de Cergy dans le cadre du Master TLTE ; elle intervient également ponctuellement à  l’Ecole des Mines. Enfin elle est intervenue cette année au Havre dans le MBA « Maritime, Transport, Logistique ».

Jérôme Verny, Docteur en géographie, NEOMA Business School

Jérôme Verny, fondateur et directeur scientifique de l'institut de recherche en transport et logistique innovante MOBIS de NEOMA BS, est docteur en transport et logistique (Université de Lille Nord de France), ingénieur transport diplômé de l’Ecole nationale des ponts et chaussées, de l’Ecole d’urbanisme de Paris et de l’Ecole supérieure des transports (Paris). Expert reconnu à l’international en transport et logistique, il accompagne depuis une quinzaine d’années à la fois des entreprises et des institutions publiques (OCDE, Union européenne, les ministères de l’économie, du développement durable, de la recherche). Les projets actuellement en cours avec son équipe traitent de la performance logistique des entreprises et des politiques de transport et d’aménagement du territoire.

Olivier Ferrand, Directeur de la stratégie et du développement, Haropa

Après un cursus à l'IEP Paris et à l'EHESS, titulaire d'un doctorat en sciences politiques, Olivier Ferrand a successivement occupé les postes de chargé de mission auprès de la Présidente du Medef (2005-2008), de manager puis directeur chez Eurogroup Consulting France (2008-2012). Depuis 2012, il occupe le poste de directeur de la stratégie et du développement de Haropa.

>> Table-ronde de l'après-midi

Sebastian Loew, Architecte, urbaniste, consultant et enseignant membre du Urban Design Group, Londres

Sebastian Loew est architecte et urbaniste et a un doctorat de l’Université de Reading. Après avoir  travaillé pour des collectivités locales londoniennes il a été enseignant en urbanisme à l’Université du South Bank et à l’Université de Westminster, avec laquelle il continue à collaborer. A deux reprises, il a été professeur invité au cycle d’urbanisme de Sciences Po. Il a également fait des cours à la Sorbonne, à l ‘Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, à l’université de Lille et au Politécnico di Milano.

Il est actuellement rédacteur de la revue Urban Design et il organise et anime des ateliers de formation pour des collectivités locales, des établissements publics et des bureaux d’études. Il participe au « design review panel » de la ville de Ashford et il a collaboré avec le bureau d’études Barton Willmore pour le programme d’EcoCités de l’État français. Il a publié de nombreux articles et en 2012 son livre Urban Design Practice, an international Review a été publié par RIBA.

Jean-Luc Léger, Président, CESER Normandie

Après des études d’administration économique et sociale (AES) et de sciences de l’éducation, Jean-Luc Léger rejoint la Fédération nationale des Francas (fédération d’accueil d’enfants pendant les temps périscolaires et de vacances, et organisme de formation d’animateurs occasionnels et professionnels). Il y travaillera pendant près de 20 ans. En 2001, il entre dans la fonction publique territoriale. Il sera successivement directeur de services (petite enfance, enfance, jeunesse, scolaire et sports) à Val-de-Reuil, puis coordinateur « enfance jeunesse » et directeur du centre social à la communauté de communes du Pays de Conches. Il est ensuite directeur de l’action sociale à la communauté de communes de Pont-Audemer. 

En parallèle Jean-Luc Léger garde des responsabilités dans des associations d’éducation populaire : président de Jeunesse au Plein Air de l’Eure de 2001 à 2008, puis président des Francas de l’Eure de 2006 à 2008 pour devenir président du CRAJEP (Comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire) depuis 2008. 

En 2001, il est mandaté par le CRAJEP pour siéger au CESR de Haute-Normandie. Il est élu président du CESER de Normandie en janvier 2016, fonction à laquelle il se consacre à plein temps depuis avril 2016. 

Emilie Gravier, Directrice du Développement et de la Promotion portuaires – Port Autonome de Strasbourg

Diplômée de Sciences-Po Paris, Emilie Gravier a plus de 12 ans d’expérience dans le domaine des transports. Elle s’est d’abord occupée, au sein du ministère de l’Economie et des finances, du soutien à l’exportation de matériels de transport, en particulier dans le cadre de projets de tramways, métro et ligne à grande vitesse en Afrique du Nord. Elle a ensuite été Responsable de la stratégie portuaire et des partenariats au sein de la Direction territoriale de Strasbourg de Voies navigables de France.

Depuis janvier 2015,Emilie Gravier dirige la Direction du Développement et de la Promotion portuaires du Port Autonome de Strasbourg qui assure la conduite d’études prospectives et de la démarche RSE et la communication du port.

Brigitte Fouilland, Directrice exécutive, Ecole urbaine de Sciences Po

Brigitte Fouilland est directrice exécutive de l'Ecole urbaine de Sciences Po qui regroupe les Masters Stratégies territoriales et urbaines, Urban Policy (Double diplôme avec la London School of Economics), Governing the large metropolis, le Cycle d'urbanisme, l'Exécutive Master Gouvernance métropolitaine et le programme de recherche Cities are back in town.