1 #MOBILITE - Pratiques économes et intermodalités

29 novembre 2019

29 novembre 2019 - Paris (Pavillon de l'arsenal)

Le thème des mobilités en Vallée de la Seine s’inscrit dans le contexte de la mise en place d’une économie décarbonée et de l’optimisation des usages des infrastructures, nécessitant de penser autrement les déplacements de personnes et de marchandises, d’optimiser les flux et les interconnexions, tout en préservant la fiabilité et la résilience des réseaux. L’atelier propose d’aborder le sujet au travers du développement de pratiques économes et de l’intermodalité en lien avec les trois grands axes de mobilité de la Vallée de la Seine, le fleuve, la route et le rail.

Le développement des pratiques économes invitera à explorer comment accroître les mobilités douces, accompagner de nouvelles pratiques, alternatives à l’autosolisme, mais aussi le développement de nouveaux rythmes de travail ou de déplacement. Il s’agira également de questionner les initiatives prises ou à prendre pour faciliter la multi mobilité et le report modal vers les transports collectifs pour les trajets longs et pendulaires, prendre en compte les différentes problématiques de déplacements selon les territoires (urbain dense, périurbain, rural), accompagner la transition énergétique des véhicules roulants et flottants (avec la fin de l’usage des carburants fossiles) et des infrastructures (corridor autoroutier électrique, etc.).  
 
L’intermodalité apparaît comme un élément stratégique pour penser la mobilité des personnes et des marchandises de manière prospective. Les travaux des Agences d’urbanisme ont montré l’intérêt d’une réflexion sur le système et les interactions entre les trois réseaux existants, le fluvial, le routier et le ferroviaire. Dans la Vallée de la Seine, la modernisation du réseau ferroviaire par la Ligne Nouvelle Paris Normandie, la libération de sillons ferroviaires qu’elle permettra en faveur du fret et des transports périurbains, le développement du trafic fluvial dans un contexte de fusion des ports de la Seine et les réflexions en cours sur la mutation du réseau routier magistral vers un système intégré de hubs et de réseaux de transports collectifs posent la question de l’articulation des réseaux dans des hubs d’interconnexion. Comment dès lors imaginer les gares, ports, parkings et échangeurs routiers et leurs mutations comme hubs de mobilités durables ?
 
L’atelier donnera la parole aux professionnels de ces secteurs et à ceux en charge de leur planification, ainsi qu’à des porteurs de projets innovants pour permettre de faire émerger collectivement les enjeux et perspectives de développement d’une mobilité durable à toutes les échelles de la vallée de la Seine.
 
Mots-clés :  mobilités, réseaux, hubs, intermodalité, report modal, infrastructures, transition énergétique.

 

Programme de la journée

9h30 : Accueil

9h45 : Accueil et présentation de la journée par Dominique Alba, directrice générale de l’Apur

9h50 : introduction par M. le Préfet François Philizot, délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine

10h00-11h30 : Table ronde 1 : Pratiques économes • Le transport fluvial face à l’enjeu de la transition énergétique : Juliette Duszynski, cheffe du service promotion du transport fluvial, bassin de la Seine, Voies navigables de France

  • Le déploiement d’un carburant alternatif pour le transport routier, le cas du GNV : Christophe Provot, directeur général, SIGEIF
  • L’infrastructure routière comme ressource en énergie – le projet de corridor électrique E-WAY : Walter Pizzaferri, président, Observatoire de l’innovation dans l’énergie (OIE)
  • Déployer la route de 5e génération : Nicolas Hautière, directeur adjoint en charge de la R5G, IFSTARR
  • Décarboner la mobilité quotidienne : alternatives à l’autosolisme : Nicolas Raillard, chef de projet, The Shift

11h30-13h00 : Table ronde 2 : Intermodalité

  • Un nouveau réseau de plateformes logistiques multimodales dans la vallée de la Seine : « pour un RER multimodal fret » : Nathalie Mattiuzzo, directrice d’études, Samarcande Transport Logistique Territoire
  • Le projet de plateforme multimodale Port Seine Métropole Ouest à Achères : Élodie Mellah, responsable du département Urbanisme et Pilotage de Projets, HAROPA Ports de Paris
  • Le devenir du ferroviaire dans la vallée de la Seine : Pascal Mabire, chef de mission Ligne Nouvelle Paris Normandie, SNCF Réseau
  • Les gares du futur : Madeleine Masse, responsable du pôle Urbanisme, AREP Ville
  • Les routes du futur – synthèse de la consultation internationale « les Routes du futur du Grand Paris » : Florence Hanappe, cheffe de projet, Atelier parisien d’urbanisme

13h00-14h00 : Déjeuner

14h00-14h15 : Présentation du travail en atelier

14h15-15h15 : Séance de travail en deux groupes

15h15-15h45 : Restitution

15h45-16h00 : Conclusion de la journée

L'atelier en images