Rentrée du réseau Paysage de la Vallée de la Seine 2019

Vallée de la Seine... le paysage au service des territoires

Pour sa quatrième édition, la Rentrée du réseau s’est déroulée au conservatoire à rayonnement départemental de la GPS&O à Mantes-la-Jolie le 13 septembre 2019 en présence de préfet François Philizot, qui a ouvert lajournée, et des régions Normandie et Île-de-France. L'événement a rassemblé, comme chaque année, les acteurs normands et franciliens des paysages de la baie et de la vallée de la Seine. Près de 130 personnes s'étaient inscrites (consulter la liste des inscrits).

L'École nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP), et l'Agence d'urbanisme de la région du Havre et de l’estuaire de la Seine (AURH), ont accueilli les participants pour :

  • partager les enseignements des événements ayant jalonnés l'année 2018-2019 ;
  • annoncer les actions à venir pour capitaliser les connaissances acquises depuis le début du CPIER.

Pour retrouver les tweets publiés au cours de la journée, rendez-vous sur Twitter avec #rentreereseau

Étude "Archéologie et perspectives, entre plateau de Caux et vallée de la Seine" 

La présentation de l’étude réalisée par Fanny Jaouen, jeune diplômée de l’ENSP, en partenariat avec Marie Penna responsable du service musée et patrimoine de Caux Seine agglo, a ouvert la journée sur la question de l'évolution des paysages de la rivière du Commerce, près de Lillebonne. 
 

Télécharger le document de synthèse de l'APR Ouvrir les paysages de la Vallée du Commerce et de ses rivières

Télécharger l'étude complète issue de l'APR

Enseignements du voyage-atelier professionnel et de l’atelier étudiant itinérant

Les enseignements des dispositifs annuels du voyage-atelier professionnel, effectué à Caen en mars 2019, et de l'atelier étudiant itinérant et inter-écoles autour des paysages alimentaires séquaniens « de la fourche normande à la fourchette francilienne ? » ont ensuite été présentés.

Voyage atelier 2019 - Entre plaine et littoral en 2100 / Consultez la page dédiée au voyage-atelier 2019 / Télécharger le document de synthèse

Atelier étudiant itinérant 2019 - De la fourche normande à la fourchette francilienne / Rendez-vous sur la page dédiée / Télécharger le document de synthèse

 

En parallèle, un extrait du film "Dessine-moi une vallée" a été projeté. Produit avec les étudiants et l’association Havre de Cinéma pendant l’atelier itinérant, il est aujourd'hui disponible sur la chaîne Youtube de la Vallée de la Seine.

L’intérêt d’un réseau paysage à grande échelle

Pour discuter de l’intérêt d’un réseau paysage à grande échelle, plusieurs acteurs actifs et regards extérieurs au réseau ont été invité à une table-ronde, animée par Patrick Moquay, professeur et directeur du laboratoire de recherche en projet de paysage à l'ENSP.
Les discussions ont permis de partager les possibilités et les limites du réseau, générateur de liens entre les territoires et les acteurs de la vallée de la Seine.

Dans la perspective d’un second CPIER, l’intérêt du réseau a été à nouveau souligné pour continuer de permettre aux acteurs de :

  • se rencontrer ;
  • partager leurs outils ;
  • développer une culture commune de leur paysage ;
  • défendre des projets de territoire cohérents. 

Les invités de la table-ronde ont notamment exprimé leurs envies de poursuivre les processus d’invention créatifs et engagés mais également de voir la démarche percoler pour infuser auprès des élus et du grand public. 
 

Table-ronde animée par Patrick Moquay, directeur du Laboratoire de recherche en projet de paysage à l’ENSP, avec :

  • Emmanuel Fauchet, directeur du CAUE de la Manche
  • Hélène Bouisson, architecte conseiller du CAUE des Yvelines
  • Cyril Chédot, chef du service de la planification de l’aménagement du territoire du Port du Havre,
  • Anne Le Bellégo, directrice de la MAN - Le Forum,
  • Jean-Philippe Minier, responsable de l'Antenne Paysage-Travaux au CREN de Poitou-Charentes
     

À venir en 2019/2020 : la capitalisation à travers un ouvrage et une représentation graphique

Dans cette dynamique de percolation, des perspectives de capitalisation ont été annoncé sur l'année 2019-2020, avec :

  • le projet d'écriture d’un ouvrage pour valoriser et théoriser la démarche paysagère,
  • l'élaboration d’une représentation graphique de la Seine de demain afin de partager une vision prospective enviable de la vallée de la Seine auprès d’un public toujours plus large, diversifié et hétérogène.

Tristan Mary, étudiant à l’EUP et stagiaire à l’ENSP a été invité à présenter son travail de recoupement des enseignements accumulés sur la vallée de la Seine, par les différents travaux d’étudiants, les atlas des paysages, les outils réglementaires tels que les Scots… pour préparer les chantiers à venir.

Familière des cours d’eau, Ingrid Saumur, paysagiste cartographe, a alimenté les réflexions sur la représentation de la Seine de demain en présentant son travail de cartes sensibles du territoire qui explore les formes de la cartographie en s’appuyant sur des temps de collecte et de rencontres d’acteurs. 

 

En prévision de la capitalisation écrite et graphique des connaissances sur les paysages séquaniens et de leurs évolutions, remplissez ce questionnaire en ligne et faites-nous part de vos idées.

Clôture de la journée par Marion Talagrand

Pour clôturer la journée, Marion Talagrand, paysagiste-conceptrice et enseignante à l’ENSP, a clôturé la journée par la présentation de l’atelier pédagogique qui se tiendra cette année dans le Mantois et de sa pratique de paysagiste au sein de son agence ATM, en rappelant quatre notions récurrentes de la démarche de projet :

  • Dessiner les paysages pour construire des représentations communes des territoires ;
  • Structurer l’espace habité en prenant appui sur la géographie ;
  • Déployer l’espace public à toutes les échelles pour relier et unifier nos lieux de vie ;
  • Faire coexister trames construites et trames naturelles : notre responsabilité pour le vivant.
     

Les événements du réseau à venir

Pour mémoire : PROGRAMME DE LA JOURNÉE


>> discours d'ouverture par François Philizot, délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine

>> Archéologie et prospective entre plateau de Caux et vallée de la Seine
présentation de l’atelier pédagogique de 2018-2019 
par Fanny Jaouen, étudiante à l’ENSP
et Marie Landron, responsable du service patrimoine et musée de Caux Seine Agglo

>> Caen, entre plaine et littoral en 2100
retour en images sur le voyage-atelier 
par Jessy Oukoloff, directeur adjoint de l’AURH
et Thomas Boureau, directeur d’études à l’AUCAME

>> Quels sont les apports d’un voyage-atelier pour les territoires visités ?
intervention d’une participante
par Gersende Chaffardon, ingénieure R et D chez RTE

>> De la fourche normande à la fourchette francilienne ?
retour en images sur le workshop itinérant et inter-écoles
par Agnès Jacquin chargée de mission
et Joséphine Billey cheffe de projet de la mission “Paysage et Vallée de la Seine” à l’ENSP
projection d’extraits du film “Dessine-moi une vallée” 
produit par Aurore Chauvry et Simon Quinart de Havre de cinéma

>> Intérêt d’un réseau paysage à grande échelle pour l’aménagement des territoires de demain
Table ronde des acteurs de la vallée de la Seine
animée par Patrick Moquay, directeur du Laboratoire de recherche en projet de paysage à l’ENSP
avec Emmanuel Fauchet, directeur du CAUE de la Manche, 
Hélène Bouisson, architecte conseiller du CAUE des Yvelines, 
Cyril Chédot, chef du service de la planification de l’aménagement du territoire du GPMH,
Anne Le Bellégo, directrice de la MAN - Le Forum,
et Jean-Philippe Minier, responsable de l'Antenne Paysage-Travaux au CREN de Poitou-Charentes

 

Déjeuner et visite guidée de l’exposition "De la fourche normande à la fourchette francilienne ?"


>> introduction de l’après-midi
par Vincent Piveteau, directeur de l’ENSP

>> Dessiner la Seine de demain - quels outils pour faire vivre les paysages séquaniens ?
conférence et atelier de discussion autour des productions de l’année 2019-2020
> conférence d’Ingrid Saumur, paysagiste cartographe de l’agence FAR paysagistes
> présentation des années 2019-2021 et des temps forts à ne pas manquer
> regard sur le travail de Tristan Mary, ingénieur paysagiste HES et étudiant à l'EUP, stagiaire à l'ENSP sur Représenter la Seine en 2030

>> Quel avenir pour les paysages de métropole ?
présentation d’une démarche de paysagiste concepteur
par Marion Talagrand, paysagiste dplg et enseignante à l’ENSP

>> discours de clôture
par Isabelle Lefavrais-Godart, Cheffe de projet axe Seine, CPIER, CPER, Région Normandie
et Delphine Berling, Chargée de mission Coopération Interrégionale, Région Île-de-France 
 

 

 

Cliquez ici pour revivre la rentrée du réseau 2018 en vidéo