Fiche 3.1 : Structuration des filières industrielles et des pôles de compétitivité

Objectifs

Des synergies sont à renforcer entre les acteurs économiques des 3 régions d’une part, et avec les structures d’enseignement supérieur et de recherche d’autre part.

Pour cela, les structures regroupant les entreprises, notamment les représentants des filières industrielles et les pôles de compétitivité, constitue les interlocuteurs privilégiés en organisant les collaborations, les rencontres et le développement conjoint des entreprises et des projets d’enseignement supérieur et de recherche, pour mettre en œuvre une vision globale et cohérente du développement de la Vallée de la Seine.

Les axes d’action recherchés sont : les chaînes d’approvisionnement, les relations inter-entreprises, la diffusion de l’innovation ou la promotion à l’international.

Actualités des projets de cette fiche

L'Observatoire logistique Paris Seine Normandie®

Animé et mis en œuvre par LSN en partenariat avec la CCI Normandie, Haropa et les acteurs locaux du développement économique, l’Observatoire logistique Paris Seine Normandie® contribue à fédérer un réseau d’acteurs sur la question logistique en Vallée de la Seine. Son objectif : éclairer les prises de décisions publiques et encourager les implantations logistiques à travers la mise en commun d’information, de données et le partage d’outils.

Le recensement des offres foncières et immobilières constitue le socle des travaux de l’observatoire. Celui-ci est réalisé annuellement depuis 2015 sur un périmètre englobant l’ensemble de la région Normandie et les départements de l’ouest francilien. Destiné aux décideurs économiques, collectivités, agences de développement, chambres consulaires ainsi qu’aux entreprises et aux investisseurs, il permet à la fois d’identifier des sites d’implantation potentiels pour les entreprises souhaitant se développer, mais aussi d’assurer la promotion d’une offre foncière ciblée “logistique” à l’échelle de la Vallée de la Seine.

Valoriser l’offre foncière à vocation logistique en Normandie et en Vallée de la Seine

Retour sur les résultats 2020 de l’observatoire foncier logistique mis en œuvre pas Logistique Seine Normandie et financé dans le cadre du CPIER.

Avec plus de 1710 ha de foncier, dont 680 ha immédiatement disponible, le territoire dispose en effet d’une offre foncière à vocation logistique abondante et plurielle à même de satisfaire toutes les catégories de besoins logistiques, que ce soit pour le développement endogène des entreprises normandes et franciliennes que pour l’accueil d’activités exogènes. Les travaux 2020 ont plus particulièrement mis l’accent sur :

  • la dynamique d’implantation logistique qui s’observe sur l’ensemble du territoire normand et séquanien ;
  • la complémentarité de la Normandie et de l’Ile-de-France d’un point de vue foncier ;
  • l’intérêt de préserver des capacités d’accueil sur des secteurs stratégiques, à proximité des nœuds intermodaux, des sites de production ou de consommation. Il s’agit d’un enjeu d’attractivité et de compétitivité pour les territoires portuaires et industriels de La vallée de la Seine.

Le point de vue d’Alain Verna, Vice-Président de Logistique Seine Normandie, PDG Toshiba TEC Europe

« La crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 a mis en lumière le rôle fondamental et structurant de la logistique dans le fonctionnement des entreprises du pays et le quotidien des français. Cette crise est également révélatrice de l’extrême fragilité d’un modèle économique fondé sur le développement de chaînes logistiques internationales et un approvisionnement dépendant d’un trop petit nombre de fournisseurs. Tout porte à croire aujourd’hui que cette crise pourrait avoir un impact durable sur les façons de consommer, de produire et agir ainsi comme un accélérateur de tendance : réorientation de la demande vers le e-commerce et les circuits courts, relocalisation de certaines filières de production, renouveau de la logistique industrielle. Avec une offre foncière plurielle de plus de 680 ha immédiatement disponibles, dont 210 ha en zones portuaires, des atouts logistiques et industriels indéniables, la Normandie et La vallée de la Seine sont plus que jamais des territoires d’avenir pour accompagner ces évolutions. »

Le point de vue de François Philizot Délégué Interministériel au Développement de la Vallée de la Seine

« L’actualité récente a relancé les débats sur la sauvegarde du potentiel industriel de notre pays, en alimentant les interrogations sur les relocalisations d’activité envisageables. Elle a mis en lumière également l’importance de l’offre logistique, à travers les enseignements de deux crises successives, sociale puis sanitaire. La vallée de la Seine est directement concernée par ces débats : appartenant au premier système portuaire et logistique français, qui irrigue bien au-delà du seul Bassin parisien, elle demeure aussi un axe industriel majeur, autour de filières telles que l’automobile, l’aéronautique, la pétrochimie mais aussi la pharmacie ou la cosmétique. Construire une stratégie de développement suppose, en particulier, de disposer d’un offre foncière adaptée et diversifiée au regard du marché. Cela implique également de faire connaître cette offre aux nombreux acteurs, publics et privés, inscrits dans les chaînes de décision, afin d’optimiser les choix d’investissement. C’est toute l’importance et l’intérêt du travail conduit par LSN et ses partenaires, avec l’appui de l’Etat et des Régions Normandie et Ile-de-France. »

 

« Serious Game des nouvelles mobilités » Vallée de la Seine

Fiche action 3.1 / CPIER Vallée de la Seine

Les décideurs et acteurs des collectivités, dans toute leur diversité et chacun dans leur contexte, sont sollicités par une offre constante de dispositifs de mobilités (applications numériques, initiatives de start-ups ou citoyennes, nouveaux objets …) et sont confrontés à des choix liés à l’intégration de nouvelles technologies sur leurs territoires (véhicules autonomes, infrastructures communicantes …).

Devant ces multiples sollicitations, ils sont amenés à étudier et financer des aménagements parfois sans connaissance approfondie des impacts des dispositifs proposés, ni de l’adéquation de ces dispositifs aux situations réelles ou aux souhaits prospectifs de leurs usagers.

Afin de répondre à ces enjeux, l’Institut VEDECOM a le plaisir d’annoncer le lancement de son projet de serious game dédié aux nouvelles mobilités. Ce projet est financé dans le cadre du Contrat de plan interrégional entre l’Etat et les Régions Île-de-France et Normandie pour le développement de la Vallée de la Seine.

L’objectif du jeu est d’aider les collectivités dans leur compréhension et appréciation des impacts de différentes solutions et systèmes de mobilité sur les territoires. Il s’agit de concevoir un dispositif pédagogique et ludique de type jeu vidéo, qui sera le « chainon manquant » de l’aide à la décision pour les acteurs de la mobilité en phase d’exploration avant le lancement d’une étude détaillée d’aménagement et la rédaction d’un cahier des charges.

Le serious game permettra aux joueurs de simuler la mise en oeuvre de différentes solutions de mobilité (micro-mobilité, TC, aménagements de hubs, services de mobilité partagée et/ou autonome, …) et de visualiser l’impact de ses solutions via un tableau de bord d’évaluation multi-critères (coût, confort, environnement). Les données et outils de simulation et modélisation utilisés seront issus des travaux scientifiques de VEDECOM et de ses partenaires.

Le projet est porté par un groupe de travail collaboratif incluant pôle de compétitivité, centres d’expertises, opérateurs de services, game designers et collectivités. Celles-ci sont invitées à exprimer leurs besoins en termes de problématiques et solutions à simuler, modéliser et évaluer.

Par leur soutien à ce projet, les acteurs de la Vallée de la Seine confortent la position de ce territoire comme moteur de l’innovation sur la mobilité : innovation par les technologies, avec notamment l’antériorité du projet TEVAC (Territoire d’Expérimentation pour le Véhicule Autonome et Connecté) lancé par MOVEO en 2015 et la mise en œuvre de Autonomous Lab à Rouen, et innovation par la pédagogie.

Deux ans sont prévus pour la conception et le développement du jeu, pour un lancement opérationnel au 2ème semestre 2021.

Source : Institut Vedecom

Panorama de l'industrie dans la Vallée de la Seine

Un panorama de l’industrie dans la Vallée de la Seine a été présenté le 4 novembre 2020 en conférence de presse.

Pilotée par l’Insee Normandie et soutenu par le CPIER Vallée de la Seine 2015-2020 ainsi que par le réseau Paris Seine Normandie (PSN), cette étude confirme la place prédominante de la filière dans ce territoire.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE