Plus grand que la Seine

Ouvrage collectif - 2021   Sommaire

L’École nationale supérieure de paysage et l’agence d’urbanisme Le Havre – Estuaire de la Seine publient Plus grand que la Seine aux Éditions Parenthèses. Le livre invite à découvrir le renouvellement de l’approche paysagère expérimenté sur le territoire de la vallée de la Seine et le littoral normand.

Dans un parcours entre Paris et la mer, dans les méandres de la Seine, dans ses vallées secondaires et sur ses plateaux, partez à la rencontre d’acteurs qui ont transformé l’espace séquanien, inventé des formes nouvelles de paysage ou contribué à repenser un morceau de ville, de berge ou de campagne !

Au fil des pages, l’ouvrage retrace la genèse du volet « Paysages » du contrat de plan interrégional État-Régions Vallée de la Seine (CPIER) et présente les idées nées de cette coopération qui enjambe les délimitations territoriales et les cultures professionnelles.

Plus grand que la Seine est un plaidoyer pour les démarches de coopération entre territoires et pour de nouvelles formes "d'écoles" de paysage !

 

 

Des outils,  des méthodes et des exemples pour penser l’avenir du territoire de la vallée de la Seine

La première partie, De Paris à la mer, un paysage d’actes et d’idées, est un voyage de 31 étapes proposées par des acteurs du réseau paysage qui font vivre les territoires séquaniens (paysagistes, forestiers, élus…). Ces cas d’études sont enrichis de photographies et des commentaires de ceux qui furent au cœur des projets. Cette itinérance, au fil d’une trentaine de projets et d’actions, laisse apparaître la vallée de la Seine comme un espace propice à expérimenter et à transmettre, une école à ciel ouvert qui n’aspire qu’à grandir au gré de la capacité des Hommes et des territoires à coopérer.

La deuxième partie, Le réseau paysage Vallée de la Seine, Une école en devenir, signée par Alexis Pernet, expose les principes qui ont guidé la constitution du réseau paysage Vallée de la Seine, les méthodes d’animation et les enseignements de cette démarche à la croisée des disciplines et des territoires.

Enfin, la dernière partie s’intéresse à l’avenir de ces paysages. Intitulée La vallée de la Seine de demain, prospective et représentation, elle accompagne le lecteur dans un scénario illustré d’adaptation des territoires séquaniens aux changements climatiques.

 

L’aboutissement de cinq années de mise en réseau et de recherche-action

De Paris à la mer, la Seine traverse les territoires franciliens et normands dessinant une vallée, véritable milieu de vie dont l’équilibre est menacé par la pression anthropique et le dérèglement climatique.

Comprendre l’espace et conduire des projets dans cet environnement fragilisé nécessite un renouvellement en profondeur des approches et appelle la mise en place de logiques interrégionales.

En réponse à cet impératif, depuis 2015, dans le cadre du contrat de plan interrégional État-Régions Vallée de la Seine (CPIER) signé entre l’État et les Régions Normandie et Île-de-France, l’École nationale supérieure de paysage développe une démarche de laboratoire avec l'appui de l’Agence d’urbanisme Le Havre – Estuaire de la Seine.

Les objectifs de la démarche sont de faire évoluer les outils méthodologiques d'approche du paysage, de développer la cohérence des projets le long de la Seine, sur ses plateaux et son littoral, et de mieux orienter l’action publique dans ce champ thématique.

Autour des financeurs du CPIER s’est constitué un réseau d’acteurs inédit pour mener une démarche collective de partage de connaissances et de prospective. L’aménagement et la résilience des milieux y sont pensés au prisme d’une notion fondatrice, le paysage, afin d’imaginer une autre façon d’habiter le monde. 
 

 

Informations pratiques

Sous la direction de : Joséphine Billey, Alexia Fesquet, Agnès Jacquin, Alexis Pernet.
Éditions Parenthèses
Collection : Architectures
18 × 26,5 cm, 304 p., 287 illustrations en couleur, 2021.
Prix : 34 €

 

Télécharger le communiqué de presse présentant l'ouvrage.